28 ACTUALITES DISPONIBLES
SUR LOOKATMAG.COM
Rechercher un titre ici :
ASSEMBLÉE NATIONALE : SON SUCCESSEUR BIENTÔT CONNU, GUILLAUME SORO SE FÂCHE


Guillaume Soro ex patron de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire (Ph DR)

La presse ivoirienne a fait écho ce jeudi 14 février 2019, de la succession en cours de l’ex président du Parlement ivoirien, Guillaume Soro. Alors que Guillaume est revenu sur les réelles conditions de sa démission de la tête de l’Assemblée nationale.

« Après sa démission, Soro raconte comment Ouattara l’a harcelé », titre à sa manchette Notre voie. Sur la même veine, le quotidien d’Abidjan fait cas d’une grosse colère de l’ancien patron du parlement ivoirien. Au point de lancer des piques au chef de l’Etat ivoirien « En colère Soro crucifie Ouattara », écrit le confrère proche de l’opposition. Avant de relater les propos de Guillaume Soro « J’ai dit à mes collaborateurs que devenu président, Ouattara n’était plus le même ». Cette virulente sortie de l’ancien patron de l’hémicycle ivoirien à l’encontre du chef de l’Etat fait suite à « la sortie de route du chef de l’Etat, Alassane Ouattara sur Rfi », le lundi dernier.

Pour le confrère indépendant, Soir Info, Guillaume Soro préparerait déjà un coup avec le patron du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié, seulement quelques jours après sa démission. « Soro se retire chez Bédié à Daoukro pour un long moment », informe-t-il. Et d’ajouter « Ce que les deux hommes préparent ».

De l’autre côté, les journaux proches du pouvoir informent de la succession de Guillaume Soro à la tête du parlement ivoirien, qui se préparerait activement. « Assemblée nationale : Le successeur de Guillaume Soro connu le 05 mars », indique le Patriote. « Ce qui va se passer dans les jours à venir », renchérit l’Expression sur la succession de l’ancien chef du parlement ivoirien.

Autre fait marquant de l’actualité ivoirienne, c’est la libération de l’honorable Alain Lobognon. Le député de Fresco, respire à nouveau depuis hier, mercredi 13 février 2019, l’air fraîs de la liberté. Sa libération a été prononcée en appel, après plusieurs semaines de détention à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan. Toutefois, il reste condamné à 6 mois de prison avec sursis. Il était accusé de divulgation de fausses nouvelles via un tweet relayé sur les réseaux sociaux.
A lire également
CLASHEE PAR L’HOMME SAGA, VITALE CONTRE-ATTAQUE
+Lire la suite
MATY DOLLAR:« ON ME TRAITE DE...
+Lire la suite
APRÈS MOLARE, C’EST AU tTOUR D’EMMA D...
+Lire la suite
ARIEL ShSHENEY N’IRA PLUS EN ÉGYPTE
+Lire la suite
MISE EN EXAMEN DU RAPPEUR MHD, KAARIS RÉAGIT...
+Lire la suite